Google books : Jean-Jacques et Annette Becker, Journaux des marches et opérations des corps de troupe, Liste des écrivains-soldats français de la Première Guerre mondiale, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Charles_Péguy&oldid=178414995, Écrivain dont l'œuvre est dans le domaine public, Titulaire de la croix de guerre 1914-1918, Enseignant à l'École supérieure de journalisme de Paris, Personnalité liée aux relations entre juifs et chrétiens, Mort à la guerre lors de la Première Guerre mondiale, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Page pointant vers des bases relatives à la musique, Page pointant vers des bases relatives à la littérature, Page pointant vers des bases relatives à la recherche, Page pointant vers des bases relatives à la santé, Page pointant vers des bases relatives à la religion, Page pointant vers des bases relatives au spectacle, Page pointant vers des bases relatives à l'audiovisuel, Page pointant vers des bases relatives à la vie publique, Page pointant vers des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Portail:Littérature française ou francophone/Articles liés, Portail:Littérature française/Articles liés, Portail:Première Guerre mondiale/Articles liés, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, Portail:Religions et croyances/Articles liés, Portail:Centre-Val de Loire/Articles liés, Portail:Biographie/Articles liés/Culture et arts, Portail:Biographie/Articles liés/Militaire, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. l’insurgé, Genève, Slatkine, 1978 – Trad. établie par Albert Béguin, avec le concours de Mme Charles Péguy et d’Alfred Saffrey, Paris, Club du meilleur livre, 1956. « Gesamtausgabe der Werke von Charles Péguy »), – [Nouv. ampl., postf. nouveaux maîtres, vie littéraire à la Belle Époque, – Autres éd. Mâcon, Impr. Londres, Continuum (coll. - Voyenne (Bernard), Proudhon et Dieu, le combat d’un anarchiste. […] Ce sont eux qui ont fait croire au peuple que c'était cela le socialisme et que c'était cela la révolution »[33],[34]. - 244, avril 1973 [contributions : J. Bastaire, J. Copeau, J. Note conjointe 1942, 1946, 1951, 1969. Introd. [Le mystère de la charité de Jeanne d’Arc, extrait], trad. L’Artisan du livre, 1927 (C.Q, nouv. « Traces »), 1975. « Università degli studi di Lecce, Facoltà di magistero, Pubblicazioni dell’Istituto di filosofia, Sezions a cura del Centro Charles Péguy »), 1982, 2 vol. Catholique »), 1952. Schumann (Maurice), La textes réunis par Simone Fraisse [contributions : J. Brothier, - « Livre de poche chrétien, 16 »), 1962. - Route (La) de Chartres, extraits du poème de Charles Péguy ; images de Pierre Jahan, Paris, Cerf, 1947. and saints, prose and poesy [transl. Charles Péguy, 6 »), 1952. Paris, Amitié Charles Péguy (coll. 4, La débat »), 2000. [Misère [De la raison ; De l’anarchisme politique], trad., introd. M. Abensour, A. – Trad. « Les Cahiers du Centre, 6e speaks, Leplay (Michel), « Le Journal vrai, supplément, 3 »), 1932. religieux (coll. - préf. « CQ, n.s. - Choix (Le) de Péguy, œuvres choisies, 1900-1910. textes réunis par Simone Fraisse [contributions : R. Balibar, philosophe, « Creación a cura di Annamaria Avanzini, Milan, Nuova Accademia (coll. Son fils aîné devant rentrer à Sainte-Barbe en octobre 1913, Péguy loue une maison à Bourg-la-Reine, 7 rue André Theuriet[59]. œuvre littéraire, « Champion de minuit, 1944 [1945]. Réunies ; Payot, 1915. et histoire dans l’œuvre de Péguy, - I. Marc (Alexandre) et Voyenne (Bernard), Le Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, 2005. « Reflets, 2 »), Blanche »),  1955. Durant cette enfance, Charles Péguy connaît non pas la misère, mais une austère et digne pauvreté dont il gardera le souvenir lumineux, parlant de « l'honneur, de la piété de l’ouvrage bien faite » : « J'ai vu toute mon enfance rempailler des chaises exactement du même esprit et du même cœur, et de la même main, que ce même peuple avait taillé ses cathédrales »[9]. Que le passé n'est pas seulement de l'ancien futur, du futur de dedans le temps. Paris, P. Lethielleux (coll. Paris, Champion (coll. di (Il) del mistero della seconda virtù - 1939, 1941, 1942, 1943, 1947. « Drugulin-Druck, 8 »), 1919. de Julie Sabiani, 1975. Paris, Perrin, 1972. éd. Paris, Cerf (coll. « Beaux textes, textes rares, textes inédits, 2 »), 1945. Péguy 1966, Blanchet, E. Cahm, P. Duployé, P. Emmanuel, S. Fraisse, F. Laichter, trad. - Blanche »), 1921. par Roger Secrétain, Ville La - - de Stanislas Fumet, Paris, Gallimard (coll. - Rolland (Romain), Péguy, Buenos Aires, Viau-Feugère, 1946. R. Vigneault], Paris, Garnier, 1973. Clima von Oswalt von - P. Bernon, G. Bourgeade, P. Charlot, L. Chvedova, C. Daudin, F. Dans le cadre du centenaire de sa disparition, Michaël LONSDALE et Pierre FESQUET font revivre le poète orléanais, à travers des extraits de ses œuvres comme Le … - 1942, 1947. Paris, Éd. - Mystère (Le) des saints Innocents (Les mystères de Jeanne d’Arc, II), Paris, Émile-Paul, 1912. ed. 1973.] trad. - Il y demeure avec son épouse, Charlotte-Françoise Baudouin, et ses enfants, Marcel, Germaine et Pierre. – Rééd. espagnole (‘Lo Charles Péguy, 8 »), 1954. - Péguy et les « Cahiers de la quinzaine », catalogue de – Trad. - Mystère (Le) de la charité de Jeanne d’Arc, avec deux actes inédits, éd. « Scripta sancti Petri »), 1987. à la lecture de l’œuvre de Péguy, di Giovanni Bogliolo (coll. - Œuvres (Les) posthumes de Charles Péguy, avec la publication des textes de prose du fonds orléanais, [éd. japonaise et notes de] Shigesato Sawatari, présentation de Sull’influenza - Edizioni San Paolo (coll. On y trouvera, entre autres, de nombreuses éditions d’inédits de Péguy (textes, correspondances) et de documents; des numéros thématiques ; la publication de colloques et journées d’études. : - (…) Paris, Bloud et Gay, 1940. « Come lo dite »), 1992. : Paris-Bruges, Club du livre - religion de Péguy, Ageorges (Joseph), La – Nouv. Marc (Alexandre), Péguy – 2e Onimus (Jean), Introduction San Paolo (coll. - Marcel, premier dialogue de la cité harmonieuse ; La cité socialiste. – II. catalogue Péguy e il popolo nuovo di de Micho Takai, introd. Le mystère des Saints Innocents Il a contribué à réhabiliter son maître dans son essai Le Mécontemporain (1992), après une longue période où beaucoup associaient l'écrivain à la récupération qui en avait été faite par le régime de Vichy et le courant nationaliste catholique. – 4a - Paris, 1950. Paris, Berger-Levrault, 1957. - Deuxième élégie XXX. de Monaco, 1927. numéro spécial, Foi sous la dir. – Rééd. C'est à cette vision de la nation qu'adhèrent plus tard Bernanos et De Gaulle. Paris, Lethielleux ; Namur, Culture et vérité (coll. Paris, Plon, 1944, 2 vol. Avec un portrait de l’auteur par Pierre Laurens. [Notre modifier - modifier le code - modifier Wikidata. tapisserie de Notre-Dame], trad. Görföl Tibur, Budapest, Sik, 2005. « Les dauphins, 7 »), 1991. de Marsia, 1941. (Il) della carità di Giovanna d’Arco [Le (La) et la supplication : Paris, Plon, 1913. Bertrand-Sabiani (Julie) (dir. - Artadi (Vicente de), Charles Péguy, lucha y pasión de un poeta, Barcelone, Ed. Michel, 1946, 2 vol. Charles "Les Cahiers du Rhône, et récits de guerre »), 1916. mystère de la charité de Jeanne d’Arc], préf. Namur, Culture et Vérité ; diff. - - Orléans, Centre Charles Péguy, 1982. - Œuvres poétiques complètes, introd. Vetus via, 1997. éd., introd. Comme lui, il déplore la part prise dans nos sociétés par l'esprit de lucre, la spéculation, la publicité et les impératifs d'une société de spectacle, au détriment du souci de l'éducation de tous. trad. Bruxelles, 10 janv. [Collectif] J. Bastaire, D. Bonnaud-Lamotte, J. Daniélou, S. Fraisse, J. témoignage, neu « Les jeunes études de François Porché, chronologie de la vie et de l’œuvre par Pierre Péguy, notes de Marcel Péguy, 1941 ; éditions enrichies de nouveaux textes en 1948, 1954, 1962. ... Réécouter « Charles Péguy – Œuvres poétiques et dramatiques » par Claire Daudin écouter (29 min) 29 min « Charles Péguy – Œuvres … Orléans, Centre Charles Péguy, 1987. 1re Dieu et le diable : face au monde moderne avec Péguy, Bernanos, - 1953. Les Belles Lettres (coll. poète du sacré, essai sur la poétique de Péguy, Harper, 1958. Gallimard, 1986). de l’Amitié Charles Péguy, 28 »), de Paul Doncoeur], Gallimard (« Coll. Christophe (Lucien), Le e note di Giorgio Francini, Padoue, EMP (coll. (Robert), textes éd. [Préf. - « Cahiers de l’Amitié Charles Péguy, 27 »), 1980. - « Torsimany, 6 »), 2003. 27 »), 1942. « Gesamtausgabe Michel de Paillerets, Stockholm-Uppsala, Katolska Bokförlaget ; du journal « La Syrie et l’Orient » préf. « Problèmes français, 2e série, 10 »), 1943 ; Impr. - Nostitz (Oswalt von), Charles Péguy, Einführung in Wesen und Werk, Darmsstadt-Frankfurt, Rutten & Loening, s.d. Porto, 1965. Section de langue et de littérature, 6 »), 1967. - Flandre »), 1918. 11 »), 1978. 1943. [Le Porche du mystère de la deuxième vertu], trad. Suivi de Pascal, Proudhon, Péguy, Paris, Cerf (coll. - Balthasar (Hans Urs von), Gloria : una estética teológica. 1979, 1984, 1989. de] Keisaku Takeno, Tokyo, [Le Mystère des saints Innocents, trad.] - Bensaïd (Daniel), Péguy critico della ragione storica, [l’inglorioso verticale], a cura di Angelo Prontera, Lecce, Milella (coll. Unissant Bergson et Descartes, Péguy accorde à la révolution bergsonienne une importance égale à la révolution cartésienne[40]. - Portalen Dans l'ordre de la pensée, le « se faisant » représente pour Péguy la spontanéité créatrice, par opposition à la platitude des pensées toutes faites. et trad. italienne Péguy - « La Revue des lettres et française (‘C’est Et au milieu de tant de difficultés, s'ajoute en 1912, l'inquiétude provoquée par la paratyphoïde de Pierre, son second fils ; Péguy fait alors le vœu de se rendre en pèlerinage solitaire à Chartres, du 14 au 17 juin, parcourant 144 km en trois jours. 1969. Madrid, Encuentro (coll. 1991 ; 3a catalane Les "Le roseau d'or, 43"), 1931. - Duployé (Pie), Die religiöse Botschaft Charles Péguys [La religion de Péguy], übers. stranieri, 233 »), 1972. - moderne, De la situation faite au parti intellectuel dans le monde Lima, 1975. préf. Vicence, La locusta, 1995. Rome, 1982. En classe de quatrième, son professeur de lettres, Jules Doret, lui fait apprendre par cœur les poèmes de Hugo, et Péguy témoignera plus tard de l'emprise que les vers célèbres de Napoléon II[Note 3] ont exercé sur lui[12]. l’Amitié Charles Péguy, 22 »), 1969. C'est à Babel qu'était la confusion, dit Dieu, cette fois que l'homme voulut faire le malin »[36]. Oeuvres complétes. Perche (Louis), - Essai « Biographies sans masque »), 1994. Dialogue de l'histoire et de l'âme charnelle. - Charles Péguy - Poète et penseur engagé de son époque, il est un des auteurs majeurs du XXème siècle. par] T.S.Taïmanova, Saint-Petersbourg, esperanza en Dios nuestro padre, - Notre-Dame, introd. Freiburg-Bâle-Berne, Herder (coll. - Bastaire (Jean), Péguy, il non-cristiano [Péguy l’inchrétien], trad.di Giorgio Cavalli, Milan, Jaca Book (coll. dauphins »), 1991. pagine À l’Orante, 1942. Péguy, images d’une vie héroïque, mosaici ; Il mosaico dei poeti ; I classici »), 1959. textes réunis par Françoise Gerbod. Péguy, di Jacques Viard, Lecce, et nous, Lille, Université de Lille III, Service de reproduction des thèses, textes choisis « I compagni di Ulisse »), 1951. Que c'est le dévêtement de la liberté et le revêtement de la mémoire. (Die) grossen Dichtungen, « Les grandes biographies »), Paris, Labergerie (coll. 1873-1914. D'où aussi son attachement profond à Marie[54] : il aurait passé la nuit précédant sa mort à fleurir la statue de la Vierge dans la chapelle de la butte de Montmélian près de Vémars, où stationnait son unité[Note 10]. essai sur la pensée de Péguy, Suarès (André), Péguy, Neuchâtel, La Baconnière ; Paris, Seuil (coll. a cura Sa mère, Cécile Quéré, est rempailleuse de chaises. « Rerum agmina ac itinera »), 1992. Le dossier Bergson-Péguy, Péguy « Œuvres du cardinal Henri de Lubac et 1948. Ausaat »), 1949. Préf. Avice (Robert), Péguy, italienne Péguy vertu, et l’histoire, pamphlétaire, de José-Luis 1974. - Ramirez (Isolina), Charles Péguy, filósofo de la esperanza, Buenos Aires, Rade, 1949. Zoppi], Paris, Klincksieck, 1972. 1944. L’édition Marcel Péguy des Œuvres en prose a été remplacée par la suivante : Le premier numéro paraît le 5 janvier 1900, tiré à mille trois cents exemplaires ; en quatorze années d'existence et deux cent vingt-neuf Cahiers à parution très irrégulière, la revue ne dépasse jamais les mille quatre cents abonnés, et sa survie reste toujours précaire. Tres par Jean Bastaire, Paris, Éd. Beyrouth, Impr. J.-F. Durand, S. Fraisse, F. Gerbod, J.-P. Halévy, F. Lenne, G. - Symposium, 78 »), 1986. Péguy (Marcel), La éd. di Giovanni Bogliolo, 2a Higaki (Juri), Péguy - - - - Bastaire (Jean), Péguy e la cultura del popolo, trad. et annotée par « Folio, Milella (coll. Instituto universitario di studi euroafricani (coll. « Incontri, revue et augm., Les tapisseries et autres poèmes, 1962. Ville d’Orléans, Centre Charles Péguy, Musée-Bibliothèque, « Le livre de poche, 8309 ; Pluriel »), – Nouv. C?tyr?i modlitby k matce Boz?í v katedrále chartreské Le 5 septembre 1914, Charles Péguy meurt au combat, à la tête de sa compagnie, le premier jour de la bataille de la Marne. Dalgues, A.-A. –Trad. Saint-Denis, 1943. Publ. de l’Herne (coll. - Mystères (Les) de Jeanne d’Arc. Dans le prolongement de la dernière Lettre de la Pléiade, continuons notre enquête sur les premiers auteurs « contemporains » accueillis, de leur vivant ou non, dans la « Bibliothèque de la Pléiade ».Charles Péguy (1873-1914) est l’un d’entre eux. alla Vergine, - - a cura di Aldo Pedrone, con pref. - - - Rolland (Romain), Charles Péguy, übertr. images dans les Mystères de Charles Péguy, exposition pour le centenaire de sa naissance, Chartres, Syndicat Mystérium sväty'ch neviniatok « Textes »), 1997. par Jean-Michel Rey, Paris, Hachette (coll. 25 »), 1972. 1942. - Prier 15 jours avec Charles Péguy, [éd.] Madrid, 1955, 1958, 1960, 1961, 1964, 1966, 1978 ; 2009 (éd. con una present. - - Anatole France, Charles Péguy, Trad. - Ève, anthologie, 84330 Le Barroux, Éd. trad. « Cahiers de l’Amitié Charles Péguy, 1 »), 1947. Uomo He combined fervent Catholicism with socialist politics to create a body of work unlike any other. ou les chemins de la grâce, Bastaire (Jean), Prier II Le porche du mystère de la deuxième vertu, [III] Le mystère des saints Innocents, Paris, Émile-Paul, 1911-1912. Le réalisateur Bruno Dumont adapte au cinéma le Jeanne d'Arc de Charles Peguy dans Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc en 2017 et dans Jeanne en 2019. Veronica, Favre, F. Fiorentino, M. Bruley « Kämpfer und Gestalter, Monographien Reihe, 7 »), 1949. quinzaine’, 3 février 1907 [De suppliants parallèles, trad. - Péguy et sa mère, French poet, philosopher, and journalist Charles Péguy grew up poor in Orléans, France. Keisaku Takeno, Tokyo, Chuoshuppansha, 1978. Il fixait les débuts de l'âge moderne vers 1880. Le noyau central et incandescent de toute son œuvre réside dans une profonde foi chrétienne qui ne se satisfaisait pas des conventions sociales de son époque. From that time, Catholicism strongly influenced his works. préf. – Pour Le Révérend, G. Leroy, A. contre Pétain : l’appel du 17 juin, avec des Lettres inédites de Péguy et la fin d’« Ève », Paris, Gallimard, 1941. trahison des clercs, Péguy, « La Revue des Onimus (Jean), L’image de Julie Sabiani, 1975. la dir. übers. Il ne faut pas le dire], Paris, Didier Erudition, 1993. met inleidende studie van Hendrik Brugmans, Péguy jeunesse, Milan, 1956. défense, SIRPA, 1995. von Paul Gregor, Vienne-Munich, Verlag Herold, 1970. portico del misterio de la secunda virtud, Angelo Prontera, Roma, Ed. - 1978. de Péguy, ( ? homme du dialogue, socialiste dans l'œuvre de Charles Péguy, - - Gerbod (Françoise), Écriture (La) ora, pagine di vita sociale, ausgewählt, übers. (Un) libero, raccolta di pensieri, « Libertés, 25 »), 1965 ; Le Livre - L’argent], a cura di Dora Bienaimé Rigo, Turin, - Benda (Julien), La Hod Boz?í vánoc?ni a k novén? [c. 1968 ?]. « Cahiers de l’Amitié Charles Péguy, 5 »), 1951. Tokyo, Bunrin-Shojn, 1964. ital. – Rééd. et l’enfance], « Thèses à - - Œuvres en prose, 1909-1914, avant-propos et notes par Marcel Péguy, Paris, Gallimard (coll. devant Dieu, Péguy (Pierre), Péguy de Géraldi Leroy, revue et augm. - Charles – Rééd. exposition organisée au Centre Charles Péguy [d’Orléans] pour le grans amistats, - Vigneault (Robert), L’univers féminin dans l’œuvre de Charles Péguy, essai sur l’imagination créatrice d’un poète, Bruges-Paris, Desclée de Brouwer (coll. 1998 ; 5a - [El Free kindle book and epub digitized and proofread by Project Gutenberg. Christophe (Lucien), Les - Ballade (La) du cœur : poème inédit, éd. "Parallèles"), 2008. Paris, Minard (coll. Le général Cousin remet à Pierre Péguy la Croix de Guerre de son père dans la cour d’honneur de l'. suédoise par] Weke von Charles Péguy ») ; 2. Le voisin de la famille, le vieux briscard Louis Boitier, lui récite Les Châtiments et le premier, lui donne le goût des vers de Victor Hugo qui vont chanter dans sa mémoire[11]. - Péguy tel qu’on l’ignore, textes choisis et présentés par Jean Bastaire, Paris, Gallimard (coll. cahiers du Rhône, 3 »), 1948. - – Nouv. de l’exposition permanente , « Initiation », 1945. poètes de l’héroïsme : Charles Péguy et Stanislas di Valentino Arteaga e il du mouvement dans l’œuvre de Péguy, frontiere, 1 »), 1991. - Adereth (Maxwell), Commitment in modern French literature : politics and society in Péguy, Aragon and Sartre, Londres, V. Gollancz, 1967 ; New York, Schoken books, 1968. - Notes politiques et sociales, présentées par André Boisserie, Paris, Cahiers de l’Amitié Charles Péguy  (coll. - Souvenirs, morceaux choisis par Pierre Péguy, Paris, Gallimard (« Coll. Ancora (coll. - Œuvres choisies, 1900-1910, Paris, B. Grasset, 1911. « L’Amitié Charles Péguy », 1), 1948. « Scritti del secolo, 15 »), 1965. [Notre jeunesse. Esprit, « Le bien commun »), 2005. « Le livre 1929 ; Cahiers de la quinzaine, 1930. (Djusoevoï). Paris. ed. - - - Voyenne (Bernard) et Marc (Alexandre), Le combat de Péguy : Péguy, socialiste français, Paris, L’Amitié Charles Péguy, 1950. - Morceaux choisis. - Meulenberg (Leo F.J.), Charles Péguy, Averbode, Altiora (coll. « Essais pour notre temps. Péguy critique dans la modernité d'abord la vanité de l'homme qui prétend remplacer Dieu, et un avilissement moral largement inévitable, en raison surtout de la part donnée à l'argent et à l'âpreté mise dans sa recherche et son accumulation ; un monde qui tourne le dos aux humbles vertus du travail patient de l'artisan ou du paysan. 1918. Dumont (Jean-Noël), ‘Christliche Meister, 1966. ; 1942, 1943, 1952. « Minima, 10 »). Anonima veritas editrice (AVE), 1946. Péguy (Marcel), Note e cristianesimo in Péguy, « L’âme de la France »), - Neuchâtel, Éd. ‘Cahiers de la quinzaine’ de Charles Péguy, Welt (Die) von Chartres, Gedichte von Charles Péguy. – Autres éd. Paris, Minard (coll. by A.lexander Dru, Londres, Harvill Press ; New York, - Tapisserie (La) de sainte Geneviève et de Jeanne d’Arc. I « Grandes Minerva, 2003. Andrei Babich (Babitch), Tradizione e rivoluzione [Avertissement Introd. - d’A.Millerand. Le centre d'accueil des jeunes Français à Londres, créé en 1954 par le gouvernement français, porte le nom de Centre Charles Péguy[72]. Orléans, impr. ed. Contributions : S. Alberghi, A. Anglès, R. Balibar, E. Balmas, A. Barnes, J. Bastaire, A. Beretta Anguissola, B. Bianco, J. Birnberg, C. Bo, O. Bucci, E. Cahm, M. Camilucci, M. Cantelmo et L. Maggi, A.M. Cantini, V. Carofiglio, J. Chabot, A. Comune, R. Dadoun, A.-A. « Cahiers de l’Amitié Charles Péguy, 14 »), 1961. - Maritain (Raïssa), Les grans amistats [Les grandes amitiés], trad. « Mémoires « Kriterien, 15 »), 1969. - 1961, 1968. - di Elda José Luis Martín Descalzo, Madrid, Encuentro la sainteté de Péguy, scelte, en son temps, ), Tiempo y eternidad en Charles Péguy, Buenos Aires, Universidad católica, Instituto para la integración del saber, 2000. Avec un portrait par Pierre Laurens, Paris, Gallimard (« Coll. cinq prières dans la cathédrale de Chartres], a cura di Davide « Cursus ; sv. - Présentation de la Beauce à Notre-Dame de Chartres, poème de Charles Péguy accompagné de 20 lithographies par André Jordan, Paris, N.R.F., 1946. María Badiola Dorronsoro, d’Orléans, Centre Charles Péguy, Musée-Bibliothèque, 1964, « Racines « Convertidos do seculo XX, 30 »), 1965. de Simone Fraisse, Taegu (Corée du Sud), Université de Hyosung, 1982. - Présentation de la Beauce à Notre-Dame de Chartres, introd. lieutenant Charles Péguy, - Péguy et nous [textes choisis et présentés par Jean Gaulmier], Beyrouth, Impr. 1re Quoniam (Théodore), De de l’allemand [Herrlichkeit… « Pubblicazioni [Collectif] di Achille série, n° 1, 1974. trad. Préf. Préf. éd. (El) de los santos Inocentes [Le - introd. éd. – Rééd. - Viard (Jacques), Pierre Leroux, George Sand, Mazzini, Péguy e noi, trad. b. Éditions des Œuvres complètes dans la « Bibliothèque de la Pléiade » 1994] Charles du Temps, 1967. Chartres’n Paris, L’Amitié Charles Péguy (coll. Manucius (coll. Mystery(The) Mystery (The) of the Holy Innocents [Le moderne], Lecce, Istituto universitario di studi euroafricani (coll. Charles Portraits 1971. Péguy (Marcel), Pourquoi Balthasar (Hans Urs von), - Brunet (Frantz), En (coll. Université de Kanagawa (Japon), 1987. du tchèque par Dominique Fournier, Paris, Éd. enrichies de nouveaux textes en 1948, 1954, 1957, 1962, 1967. - Ch.G. Paoline, 1961. et commenter, recueil, jeunes gens d’aujourd’hui, e pref. « Bibliothèque de la Pléiade, 122 », 1957. Excelsa, 1946. G. Zoppi]. préf. trad. Takeno Keisaku, Tokyo, Chuoshuppansha, 1984. « Bibliothèque de la Pléiade, 122), 1957. Le Blanche »), 1952. Copeau, R. Dorgelès, S. Fumet, R. Garric, M. Genevoix, P. – 1re Dalgues, sept. 1973, Orléans, 1973. di vari,], con un saggio introduttivo di Pietro Citati, Turin, Einaudi (coll. d’Orléans, (Das) der unschuldigen Kinder rev. pensée de Charles Péguy sur l’enfer, 1932, 1942, 1943, 1948, 2002. Préf. - russe par E.A. 1914, - Knell (Marianne), Charles Péguy und seine Bedeutung für die geistige Erneuerung Frankreichs, Münster, Romanisches Seminar (coll. 1976. - dialogos tis istorias me tin idololatriki psykhi I, – 2e – Rééd. Pour les ouvrages plus généraux et pour les articles, on se reportera aux instruments mentionnés ci-dessus (I. Généralités : instruments bibliographiques). de Joan Carrera Planas, Barcelone, Claret (coll. - poetry, « Arts et société »), 2006. - - Suire (Pierre), Il fut un temps, préf. – Autre éd. articles and interviews on Charles Péguy), 1926, 1930, 1933, 1936, 1938, 1941, 1942 ; 1943 (cartonnage d’éditeur d’après la maquette de Mario Prassinos, tirage à 1000 ex.) J. Bertrand-Sabiani, G. Blanchard, S. Fraisse, G. Leroy, A. Roche, R. Colère Pórtico a cura di Giselda Antonelli, Lanciano, Ed. Fernandez (Ramon), Itinéraire Taylor, F. Tricaud, D. Valli, E. Van Itterbeek, J. Viard, R. Winling], Lecce, Milella, 1978. sur M. Descartes et la philosophie cartésienne], trad. éd. - Morceaux choisis. Madrid, 1979. et le monde antique, Pour ne point parler ici de la désertion militaire. Jeanne d’Ark no ai no higi Péguy contestataire total, - – Trad. « Classiques Larousse »), 1956. [Exposition. 2007. « Le Rayon d’or »), 1951. – 2. - New York, Harper and Row, 1966 ; Westport, Conn., Greenwood press, 1975. Paris, Aubier-Montaigne, 1974. de la France nouvelle, di Giogio Bachelet, Rome, Studium (coll. « Cahiers de l’Amitié 1961, 1968. Boudon (Victor), italienne F. Gerbod, J.-M. Pény, J. Sabiani], Paris, Minard (coll. éd. mystère des saints Innocents], trad. Devaux, S. Fraisse, F. Gerbod, M. Leplay, - Hill (Geoffrey), The «Mystery of the charity of Charles Péguy», poem, Londres, Agenda Editions ; André Deutsch, 1983. Paris, Plon (coll. 1965. Villeneuve-d’Ascq, Presses du Septentrion (coll. : Chicago, Henry Regnery Co, Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. - Oeuvres poétiques complètes book. - G. Leroy, J. Onimus, W. Sarna], Montpellier, Université Montpellier - Mystère (Le) de la charité de Jeanne d’Arc, extraits, avec des notes par Georges Brabant, Paris, Larousse (coll. Paris, Éd. « Les livres de 30 jours »), 2002. - Rossellini (Aldo), Divagazioni pseudo-linguistiche sulla natura vegetale nei drammi di Claudel e sulle parole ‘in-ance’ nell’opere poetica di Péguy, Udine, Università degli studi di Trieste, Fac. - Véronique. - Introd. jeunesse sous l’aile de Péguy, des lettres modernes, Charles Péguy, 6 »), 1995. Durant cette enfance, Charles Péguy connaît non pas la misère, mais une austère et digne pauvreté don… 1964, 1966, 1978.– Éd. À ce titre Péguy peut apparaître comme un théologien, chantre des valeurs de la nature créée par un Dieu d'amour. Bastaire (Jean), de charles peguy ... Né à Orléans le 7 janvier 1873, Charles Péguy entre en 1894 à l'École normale supérieure où il a pour maîtres Romain Rolland et Bergson. Rome, Logos (coll. allemande Charles proza, misterii, poe?zija, « Dobré dilo »), Blanche”), 1952. - Drager frères, 1953. [Exposition. - à éd. [contributions : F. Bayrou, C. Daudin, A. Finkielkraut, F. [Collectif] Péguy - Corrispondenza Péguy-Jacques Maritain (1901-1910), - Van Gestel (G.), Charles Péguy, Anvers, N.V. Standaaed Boekhandel, 1939. rev. « Cahiers de la quinzaine » de Péguy introd., appendice e note a cura di Angelo Prontera, Lecce, Milella [Introd. Paris, - Jeanne d’Arc, drame en trois pièces, Boulogne-Billancourt, DEFI (coll. par Yves Avril], Orléans, Paradigme, 2002. éd. Rondoni, introd. [Autre (coll. Péguy et les Cahiers de la quinzaine, par A. Mabille de Poncheville, Paris, La Bonne Presse, 1943. « Les îles »), 1988 ; Saint-Maur, Parole et Guyon, C. Guyot, H. Jenny, M. Jordan, K. Kurata, F. Laichter, A. de poche (coll. Sebastián Montiel, Grenade, Nuevo Inicio (coll. Collignon (Bernard), japonaise et notes de Shigesato Sawatari, introd. hors série, n° 16, nov. 2004 [contributions : Y. Avril, Y. Saint-Michel (coll. « CQ, – Rééd. - "Poésie, 204"), 1986. 1917. Les Sonnets du ‘Correspondant’ ; Châteaux de Loire ; La tapisserie de sainte Geneviève et de Jeanne d’Arc ; La tapisserie de Notre-Dame ; Ève, Paris, P. Ollendorf, 1914. À Bourg-la-Reine, il termine Ève, rédige la Note sur Bergson et la Philosophie bergsonienne, la Note conjointe sur Descartes et la philosophie cartésienne et continue la rédaction des Cahiers de la Quinzaine[59]. « Biblioteca dello spirito cristiano »). et ses ‘Cahiers de la Quinzaine’, en fac-similé, Spitzer (Leo), Études - Catholique »), 1939. God Péguy, une étude, italienne : La Gaulmier, M. Jordan, G. Leroy, P. Pierrard, J. Sabiani, J. Viard, G. Charles Péguy, 12 »), 1958. neuf cent, revue d’histoire intellectuelle (Cahiers Georges Sorel), Péguy, Demi-boursier d'État, Péguy prépare ensuite le concours d'entrée à l'École normale supérieure au lycée Lakanal, à Sceaux, puis au collège Sainte-Barbe, où commence une amitié avec Léon Deshairs, futur directeur de l'École des arts décoratifs, qui dessine et lui offre son portrait à mi-jambe[14],[15],[Note 4], et où il suit avec Raoul Blanchard les cours d'allemand d'Albert Lange au lycée Louis-le-Grand[16].